CHANOINE JOSEPH MARIE DANIGO ( 2 janvier 2009)

Un PRELAT du PAPE ( ex prof. de lettres d'un élève  Locmiquélicain)  a écrit la vie  du Locmiquélicain   Joseph -Marie DANIGO lui aussi ex prof d'histoire au Séminaire de Sainte Anne d'Auray)
(Ce Prélat du Pape actuel nous a donné le droit de reproduire ses écrits sur ce site)
°Je crois que nous pouvons remercier ce prélat de 88 ans de sa gentillesse et la personne qui a retrouvé cette autorité papale.
                                                              °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Je pense reproduire une page par jour sur ce site , vu le nombre de page et pour la netteté du texte: 

                                     
                                                                      
                                               
Chanoine Joseph-Marie DANIGO


Le chanoine Joseph-Marie Danigo est né le 15 août 1909 à LOCMIQUELIC dans le Morbihan

Sa formation: 
° Etudes primaires à l'école communale de LOCMIQUELIC; Etudes secondaires au Petit Séminaire de Sainte Anna d'Auray; Supérieures à l'Université catholique de l'Ouest à ANGERS.
° Diplômes; Licence ès lettres ( histoires et géographie) 1937-1938

Sa carrière
  :
° professeur au petit séminaire de Sainte Anne d'AURAY (1934-1936), (1938-1939), (1940-1961); Aumônier de la Retraite de LORIENT (1961-1969),  aumônier des Frères à KEROSER Saint AVE à parir de  1969.
Responsabilités extra-professionnelles : membre d'histoire et d'archéologie de Bretagne, de la Société polymatique du Morbihan, de l'UNIVEM ( Union pour la mise en valeur esthétique du Morbihan ( UMIVEM) dont j'ai fait parti avec Madame MARTINIEet Madame BORDE 
( Ma dernière intervention avec cette association  a été l'affaire du calvaire de la chapelle de la PITIE en GUIDEL et le calvaire accolé à la chapelle). 
Le Chanoine a été deux fois  Président de l'UMIVEM ( en 1962 et 1973)

Distinctions  
Chanoine honoraire; Chevalier dans l'Ordre des Palmes Académiques ( 1976) puis Officier dans le même  Ordre ( 1996); Chevalier dans l'Ordre des Arts et des Lettres (1996).       

 Mission religieuse  
Le père Joseph DANIGO ( 1909-1999)
Très volontiers je consacre cette notice au Père Joseph DANIGO, que j'ai bien connu et avec qui il m'a été donné de travailler. Il m'a semblé que le mieux pour introduire ces quelques lignes était, tout simplement, de reprendre l'expression que lui même a écrite de son compatriote et condisciple , le Père Joachim GUILLEMOTO:
" Avec le chanoine Joachim GUILLEMOTO, disparaît une des figures les plus connues et les plus estimées du clergé Vannetais"
Ses confrères et ses nombreux amis ne manqueront pas de convenir avec moi que les mêmes qualificatifs peuvent trés justement s'appliquer à l'auteur de la citation, le Père DANIGO ayant laissé à tous le souvenir d'une personnalité forte et marquante.

L'enfance et la jeunesse
Le Père Joeph DANIGO était un fils de LOCMIQUELIC, le pays de MINAOUED
(ps : remarquont que l'ortographe de ce jour est MINAHOUET ??? , ce qui justifierait une origine Arabe?? )
Il y est né le 15 août 1909. La paroise venait d'être érigée par démembrement de RIANTEC. Elle présentait, écrit'il l'apparence "d'un agrégat de villages". Les enfants et les jeunes évoluaient dans leur quartiers respectifs  et " ne se rencontraient guère qu'à l'école et à l'église
De l'école communale de LOCMIQUELIC, le jeune Joseph DANIGO passa à l'Ecole Primaire Supérieure de LORIENT. Dès lors,matin et soir, il avait à traverser la rade qui séparait cette nouvelle école de son bourg natal. Mais LORIENT ne devait pas le garder. Avec l'arrivée en 1922 d'un jeune vicaire, l'abbé Jean TREHIN*, un Lorientais, le recteur pensa qu'une action en faveur des vocations devenait possible, d'autant que le jeune prêtre  se montrait entreprenant  et que, d'emblée, il s'était imposé "aux gars du Patronage". Tous deux se mirent en recherche des candidats ... Pour Joseph DANIGO, le contact fut pris par le recteur  Pierre LE GAL. "J'acceptais, écrit'il, alors que j'ignorais tout et du petit séminaire petit Séminaire et des études secondaires"
 
 
 
 
Bientôt et pendant sept ou huit mois, il se retrouva ainsi chaque jour dans une chambre du presbytère, sous la direction du jeune vicaire, avec Joachim GUILLEMOTO et Joseph LE GUEUNNEC. L'abbé les soumit à une préparation intensive, car ils avaient dépassé l'âge normal de l'entrée en 6 ème. Ils s'appliquèrent tant et si  bien, sur les rudiments du latin et du grec " qu'en quelques mois, ils rattrapèrent 2 années de scolarité" et que les 2 ainés, Joachim GUILLEMOTO et Joseph DANIGO, purent entrer en 4 ème et Joseph LE HUENNEC en 5 ème. 
Au petit séminaire de Sainte ANNE, qui avait rouvert en septembre 1920, nos 3 Locméquélicois furent reçus en septembre 1923 par le chanoine Louis POUËZAT, supérieur.
"Il était grand, fort, majestueux, portant lorgnon sur le nez et chaîne d'or au gousset de sa soutane, ce qui m'impressonna beaucoup" dira t'il" 
Les débuts à Sainte ANNE n'allèrent pas sans difficultés. Il le note ainsi " Inutile de dire que nous avions bien des lacunes et des retards à combler. Notre latin n'était guère brillant, surtout en thème, et nous étions d'autant plus hanciapés que nous n'avions fait nos premiers pas avec une grammaire différente . Le grec restait encore plus approximatif.... Vers la fin de l'année, nous avions remonté  à un bon niveau". Une fois passée l'inévitable période de l'adaptation, Joseph DANIGO et son compatriote se situeront dans l'équipe de tête de la classe et n'en décrocheront plus. Plus tard, on se souviendra et on le choisira pour être le secrétaire de l'Association des Anciens Elèves. Il le demeurera jusque la fin de son professorat en 1961.
 
 
A la sortie de Sainte ANNE, Joseph DANIGO entrera au Grand-Séminaire, à VANNES. Sans hésitation, semble t'il. C'était en 1928. Il avait 18 ans. Là encore, il se révèlera un élève doué et franchira sans difficultés les seuils qui jalonnaient alors les 6 années d'études:
° Prise de sutane en 1928
° Tonsure en 1929

Puis les Ordres mineurs, puis le sous-diaconat, le diaconat, avec une césure marquée par le temps du Service militaire.
Une fois parcouru le cursus des diverses disciplines théologiques, il fut ordonné prêtre le 8 juillet 1934, par Monseigneur TREHOU, l'évêque d'alors, dans la chapelle du Collège Saint-François-Xavier.
Le père DANIGO restera toujours reconnaissant aux prêtes qui le prirent en charge de la paroisse de LOCMIQUELIC pendant ces années de sa préparation au sacerdoce. Il les retrouvait à l'occasion des vacances, à Noêl, à Pâques, et à l'été. "Le presbytaire devenait pour nous une seconde maison" ,écrira
-t'il, car le bureau du vicaire nous était toujours ouvert    
      
                                         
   Presbytère de Locmiquélic en 2009
La salle de patronage nous offrait des possibilités de distractions A partir de notre entrée au Grand Séminaire, nous étions reçus, tous les dimanches midi, à la table du Recteur.........
On nous considérait déjà un peu comme des membres du corps sacerdotal.
 
Le professeur du Petit Séminaire de Saint-Anne (AURAY)
Nos deux jeunes prêtres reçurent leurs premières lettres de nomination en juillet 1934. Elles les envoyaient tous deux, au petit Séminaires en vue de la préparation au professorat.
" Notre compagnonnage allait se poursuivre, au moins pour un temps". écrira-t-il.
A Sainte ANNE, l'abbé DANIGO reçut la charge d'une section de le 6 ème. C'est alors, par un certain jour de septembre, que, pour la première fois, nous nous sommes rencontrés. La section comptait 37 élèves. Nous arrivions de tous les terroirs du diocèse. Nous avions tout à apprendre les uns des autres comme aussi des études secondaires. Assez vite nous nous sommes sentis en phase  avec notre professeur. Mais il nous en imposait par sa haute taille, son visage sérieux et même quelque peu sévère, trait d'une chevelure épaisse et des lunettes à monture sombre accentuaient  encore. Ce fut une bonne année pour nous. IL nous a inculqué le sens du travail et le goût pour l'étude. 
Aux yeux de ses supérieurs, la 6 ème n'était pour lui qu'une classe de passage , pour tester . Bien vite, il sera dirigé sur l'Université catholique d'ANGERS en vue d'études supérieures d'Histoire et de Géographie. Les grades obtenus, il revient à Sainte Anne. En 1940, il prenait l'enseignement de l'Histoire dans les hautes classes. Très vite, ses cours eurent la cote. Les élèves appréciaient ses exposés clairs, documentés, en cheville fréquente avec l'actualité. Il leur donnait de larges vues sur la vie du monde, pratiquant, avant la lettre, la méthode dite de " géopolitique". Déjà aussi perçait de-ci de-là son gout pour les monuments religieux qui peuplent notre paysage Breton.  L'AURA qu'il acquit ainsi franchit bientôt les murs du Petit Séminaire et amena un certain recteur de PLUMELIAU, célèbre pour son verbe péremptoire, à prononcer cette sentance : "DANIGO! le plus grand professeur d'Histoire depuis "DUPARC" .
Comprenez qu'il avait été , fin 19 ème siècle, l'élève de DUPARC, futur évêque de QUIMPER, et qu'il l'admirait. Une autre fois, il dira: "DANIGO! un monument! Le Champollion des menhirs!" Les auditeurs riaient bien sûr, car le rapprochement des vocables ne manquait pas de sel.
L'Aumônier    
En 1961, le chanoine DANIGO quitta Sainte ANNE pour prendre l'aumônerie du collège de la Retraite de LORIENT. Il restait dans le monde des jeunes , mais à un poste devenu très délicat. Les jeunes d'alors s'étaient peu à peu laissé engouffrer dans le vent des nouveautés, qui, en ville surtout, soufflait en rafales. A leurs yeux, les méthodes catéchétiques classiques étaient frappées de discrédit. Il fallait inventer des chemins nouveaux pour essayer  de les rejoindre, des chemins qui n'en finissaient pas de scruter le coeur de l'homme et n'allaient guère plus loin. Plusieurs fois, nous avions voisiné dans les stages pour catéchistes des hautes classes du secondaire . Le Père DANIGO y était toujours présent, par devoir. Il bouillait assez souvent à sa place et finissait par intervenir . Ses questions étaient pointues et parfois dérangeantes .
 En 1969, une nouvelle aumônerie lui est confiée, totalement différente, la maison des Frères de l'Education Chrétienne à KEROZER, en Saint AVE. Après la houle, le calme. Le  chanoine DANIGO a beaucoup apprécié ce long séjour de 29 ans à KEROZER. Il se sentait comme naturellement en affinité avrc ces religieux. Les Frères eux mêmes étaient heureux de trouver auprés d'eux un aumônier assidu  à les visiter dans la maladies et en phase avec eux. Ses homélies, préparées avec soin, piquaient toujours l'attention. On les appéciait, car elles étaient claires et en prise avec l'actualité
 
L'homme de sciences 
J'ajouterai que le professeur et l'aumônier exerçaient un rayonnement hors de son champs d'apostolat direct, par son savoir et ses talents intéllectuels. Car le chanoine DANIGO était aussi un chercheur. 2 organismes ont principalement bénéficié de ses recherches sur l'histoire  locale: la Société Polymathique du Morbihan et l'Art sacré avec BREIZ SANTEL et l'UNIVEM. Fin connaissseur de nos monuments il nous a légué une oeuvre considérable, publiant nombre de notices dans BRO-GWENDED, dans BREIZ-SANTEL, dans des bulletins et mémoire  dans la Société d'Histoire et d'Achéologie de Bretagne ou de Société Polymathique . D'autres plumes, plus compétentes, diront les mérites du chercheur et de son oeuvre .
Qu'il me soit permis toutefois de mentionner que ces mérites ont été publiquement et officiellement reconnues par l'attribution  de la Croix de Chevalier des Palmes académiques , celle de Chevalier des Arts et Lettres et la médaille de la Commune de LOCMIQUELIC. Pour fêter cette "pluie de médailles", comme il le disait, ses amis s'étaient réunis chez Monsieur et Madame BORDE, chez qui il trouvait une sorte de Béthanie .

L'homme et le prêtre 
Le père DANIGO était pleinement un homme de son temps. Il se montrait attentif aux évènements actuels. Il ne demeurait jamais indifférent devant les nouvelles qu'ils lisait dans les journaux. Il marquait toujours son avis de manière tranchée.... Il jugeait avec sévérité les écarts  "moraux" et le laxisme, surtout quand ils venaient d'homme publics.
Prêtre, il nous laisse l'image d'un homme de foi fixé sur les devoirs : prière, messe quotidienne, détachement, une certaine ascèse, une totale régularité dans l'accomplissement de son ministère. Il avait conservé de sa formation un esprit épris de certitudes, en garde contre les perpétuels questionnements et les nouveautés. Il attendait de ses supérieurs des textes clairs et qui tracent une ligne de conduite. La liturgie, en ce domaine, pouvait être un point sensible, de même que le respect de la vie et la morale en général. Avec lui, on était à l'abri de l'aléa et de l'iconoclasme. 
Ses amis conserveront aussi de lui l'image d'un grand travailleur. Son intelligence était sans cesse en éveil, sans cesse elle nourrissait des projets. Ce dynamisme intellectuel, joint à sa force intérieure, a pu le maintenir jusque dans  la vieillesse dans une condition physique que beaucoup lui enviaient.

Le temps de la retraite
Si la tête était demeurée bonne, depuis quelques années le corps se ressentait de plus en plus du poids des ans. Les jambes s'affaiblissaient et nécessitaient l'appui d'une canne. Le coeur surtout lui donnait des inquiétudes. Ce déclin progressif l'amena à demander son entrée à la Maison  de retraite Saint JOACHIM, à Sainte ANNE d'AURAY. Il quitta Kerozer en juin 1998.
Une fois installé à Saint Joachim, il travaillait toujours et mis au point son étude sur l'Obituaire  des Carmes. Il s'imposait aussi des sorties , pour se maintenir. Par prudence , il restait toujour en vue  de la Maison et ne s'écartait jamais des chemins que ces confrères fréquentaient.
Cette existence, à la fois studieuse et calme, dura jusqu'au vendredi soir 10 septembre 1999. Ce soir là encore, il partagea le dîner de ses confrères et se mélâ à leurs conversations comme à l'ordinaire. Le lendemain, il ne se leva pas et on le découvrit inanimé dans son lit. La mort remontait aux premières heures de la matinée.
La nouvelle de son décès subit se répandit très vite. Les obsèques dans la Basilique de Sainte ANNE rassemblèrent autour de lui et du chanoine Henri de LALAUN, tous deux décédés le même jour et  dans la même maison, nombres de prêtres qui avaient été leurs élèves et une affluence de parents et d'amis qui remplissaient la nef. Elles furent présidées par Monseigneur Fr-M GORVES , évêque de VANNES, l'homélie étant prononcée par un prêtre du diocèse, le signataire de ces lignes, qui a été l'élève de l'un et de l'autre.
Le corps du chanoine DANIGO fut ensuite conduit au cimetière de LOCMIQUELIC et inhumé dans le caveau d'un prêtre de LOCMIQUELIC proche du caveau de famille.
Tel fut le père DANIGO. 
Qu'il soit dans la paix 

Chanoine Joseph MAHUAS ,Doyen du Chapitre cathédral
.

Tombe du  Chanoine DANIGO Joseph. Cette  tombe contient plusieurs sepultures de prêtres  
                                                                  °°°°°°°°°°°°°
PS: (nota du rapporteur de la vie de cet homme d'histoire)" espéront que la Commune de LOCMIQUELIC n'oublie pas le 10 ème anniverssaire de son décès"
                                                    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
* Abbé  Jean TREHIN qui a construit le terrain de foot ball qui fait tant parler de lui , compte tenu que la Municipalité actuelle souhaite lui faire perdre son rôle pour établir des logements. 
                                                 -------------------------------------
 

L'UMIVEM Lettre de madame BORDE (après le décès du chanoine)
"Je profite de ce que vous ne pourrez me contredire  pour vous dire tout de que vous avez représenté pour la Présidente de l'Umivem......Notre collaboration a commencé en 1969 . Ensemble nous avons participé au pré-inventaire lancé par André MALRAUX sur les cantons de GUIDEL, PONT-SCORFF, ERDEVEN,....... PORT-LOUIS........
Et n'appelle t'on pas l'humilité le peu d'agacement que vous causait le manque d'empressement du Conseil Général à aider à l'édition de vos ouvrages.??. Moi j'éatais meurtrie pour vous ....
Mon seul regret est que vous n'ayez pas terminé votre travail. Du ciel ne pourriez vous pas susciter quelque vocation pour continuer votre travail...? 
Vous voyez Monsieur le Chanoine, j'avais raison de vous dire que vous ériez irremplaçable....
( extait  de courrier de  Marie-Claire BORDE après la mort du Chanoine)

AU SERVICE DU PATRIMOINE ET DE LA RECHERCHE HISTORIQUE ( extrait)  
Le titre le plus brillant conféré au chanoine DANIGO fut celui de  " membre correspondant de la Commission Supérieure des monuments historiques"
C'est dans les années 60 , sur proposition de mon prédécesseur Pierre THOMAS-LACROIX et de l'inspecteur principal des monuments historiques  Pierre-Marie AUZAS qu'il fut nommé à cette fonction. Cette fonction devait en faire, quelques années plus tard un membre  tout désigné de la Commission Départementale des objets mobiliers, créée en 1971, quand la Commission Supérieure des monuments historiques fut décentralisée.
Ce rôle de conseiller du conservateur des " AOA" fut assumé par le chanoine ..... Nous avons visité , accompagnés d'Eric BONNET, conservateur-adjoint des AOA et de Jean-François DECKER, photographe des centaines de chapelles , inventorié l'ensemble des mobiliers......

L'INVENTAIRE GENERAL  
La BRETAGNE fut l'une des 1ère régions  où fut mise en place le Commission Régionale chargée de réaliser l'inventaire  général des monuments et richesses artistiques  dont André MALRAUX, ministre des affaires culturelles , avait pris l'initiative en 1964 .Cette Cpmmission sous l'autorité du professeur André MUSSAT. Celui ci avait pour mission de réaliser, canton par canton, un inventaire détaillé du patrimoine architectural et mobilier. Le chanoine DANIGO  fut nommé parmi les membres de cette commission  Il aprticipa en particuler sur des publicaations de " l'inventaire lourd" dont 2 volumes (GOURIN- LE FAOUET et BELLE ISLE EN MER)  ont paru epour le MORBIHAN........

LES ARCHIVES
 En 1969, il revint souvent au dépôt de VANNES . Il avait une science très précise des archives et de grandes qualités de chercheur. Il cpnsignait les résultats des dépouillements qu'il éffectuait dans des cahiers d'écolier ...Il avait rassemblé, avec l'aide de son frère, spécialiste dans la vente de livres anciens sur la BRETAGNE, une bibliothèque  de tout premier ordre.   

LES TRAVAUX HISTORIQUES          
Les travaux de ses recherches n nous les trouvons dans  une bibliographie, sans doute incomplète établie en 1998, qui fait état de 120 références. Bertrand FRELAUT retrace  par ailleurs son oeuvre historique à la Société polymathique , mais le recteur DANIGO à aussi écrit dans: la Revue de la Société d'histoire et d'archéologie de BRETAGNE, les Cahiers de l'IROISE, Breiz-Santel, Les Cahiers de l'UMIVEM......et autres comme Le pélerin de Sainte-Anne. Outre la grande série consacrée aux chappeles, il a rédigé une dizaine de plaquettes, èditées par Jos LE DOARE et LESCUYER .
IL a écrit aussi , au niveau national, comme dans le Congrès archéologique de France, dans Monuments historiques, Revue de la CNMH. et dans : Vieilles maisons Françaises. Enfin, il a participé, sur le Morbihan,  dans le grand Dictionnaire des églises de France paru en 1968.
Dans le Dictionnaire du patrimoine breton sous la direction de Alain DECROIX et de Jean-Yves VEILLARD, les oeuvres du chanoine sont citées, au chapitre  de l'art religieux et dans les monographies locales.
Françoise MOSSER
Conservateur Général du patrimoine
Ancien Directeur des archives et conservateur des antiquités et objets d'art du Morbihan.

OEUVRE HISTORIQUE  à  la Société Polymathique du Morbihan
Pendant près de 60 ans, de 1941 à 1999, le chanoine DANIGO a participé aux activités de la Société Polymathique du MOrbihan, et  à 2 reprises, en 1962 et 1973, en a assuré la Présidence.
En compagnie de Françoise MOSSER, Geneviève LATOURTE, le président HERVE, Paul MACE, Pierre LE ROUX, Daniel GUILLAS, Pierre THOMAS-LACROIX....il a contribué à mettre en valeur et sauvegarder des églises où chapelles. Il a été aussi membre de la Commission des Publications dans les années 1975 à 1990 et de la Commission des Fouilles en  1959.


Figure marquante de la Polymathique
L' abbé DANOGO, promu chanoine en 1955, a été pendant 25 ans  professeur d'Histoire-Géographie  au Petit Séminaire de Sainte Anne d'AURAY. Plusieurs prêtres adhéraient alors à la Société Polymathique .On y relève  : abbés EVENOU, JEANROY, ROVAUD, LE CORGUILLE, GALERNE, MAHUAS, RENARD, MARSILLE, CARIOU, BOULE, BAUDIC, LE MAROUILLE, LOZEREC  et bine d'autres.
En 1962, il est nommé aumônier de La RETRAITE à LORIENT et se raproche de LOCMIQUELIC.
En 1973, il signe l'acte d'achat de l'Hôtel de ROSCANVEC ou la Polymatique installe sa bibliothèque.
En 1983, il participe au congrès archéologique de France .

L'oeuvre de l'historien 
Il s'intéresse àl'histoire de l'art dans les édifices, dans des recherches sur les retables de pierre  morbihannais des XVè  au XVIè siècles, sur les peintures de l'église de Saint THURIAU, ou de Notre Dame de CARMES (NEUILLAC), les ex-voto de Sainte- Anne d'AURAY, du peintre PHILIPPE du XVIIIè siècle. Il se penche sur l'histoire du couvent  de Sainte Catherine du BLAVET, celle de Saint Yves de BUBRY, sur la correspondance du pape NICOLAS V ( 1447-1455),  sur les confréries du Tiers-Ordre aux XVIIIè- XIXè siècles, le doyenné de PONT-BELZ, le culte de Saint-THURIAU et celui de Saint PATERNE . Il publie les lettres de l'abbé Jean-Marie LE BLANCet les carnets de Pierre COETMEUR...... 
La Société Polymathique du Morbihan rend donc un hommage particulier à son ancien Président , grand érudit morbihannais dans la lignée des ecclésiatiques historiens que furentles abbés MAHE, LUCO ou le chanoine LE MENE 
Bertant FRELAUT
(secrétaire de la Société Polymathique du Morbihan)

Collaboration avec BREIZ SANTEL 
  Article nécrologique par Marie-Madeleine MARTINIE  paru dans le n° 177 du bulletin
(extrait de l'aricle )
Un ami éminent nous a quittés : le chanoine Joseph DANIGO. 
Eminent, oui vaiement il l'était.....
Travailler avec lui était toujours une occasion d'apprendre à voir, à comprendre et à aimer.......
Marie-Ma deleine MARTINIE.

Remise de décorations 
par Michel NAEL , Conseiller Général du MORBIHAN.
Aprè s avoir retracé la vie du chanoine, Michel NAEL déclare : Père DANIGO, ce sont tous vos talents d'éridit, d'éducateur, d'éveilleur, de fédérateur, de chercheur, de pasteur qui s'inscrivent aujourd'hui dans cette distinction d'Officier dans l'Ordre  des Palmes Académiques que nous allons maintenant avoir l'honneur et la joie de vous remettre 

Michel NAEL 
Conseiller général du Morbihan 
Président de la comiission  "Education, Sport et culture"

                                ----------------------------------------------------------
Toutes les autres pages du livret sont  toutes les bibliographies, tous les ouvrages et éditions  du Chanoine DANIGO sur ses études du patrimoine Breton  
        

  

Dernière photo du chanoine DANIGO

                                           

 

Le texte que je possède contient 50 pages, sans compté les pages qui me sont promises par des associations.  
J'ai traduit 10 pages. 
Je ne souhaite pas reécrire les 40 pages  restantes mais reprendre  les moments ou le Chanoine DANIGO à oeuvrer dans l'Histoire du Morbihan   
Par contre si des personnes souhaitent avoir la totalité du texte qu'ils m'écrivent  et par émail , je ferai  parvenir la totalité du document.   
Merci 

Le sujet et l'histoire doivent intéresser les personnes vu le nombre de visiteurs et d'émail sur cet homme et son travail d'historien.  

Réponse à des questions posées
 

1° Aucune rue de LOCMIQUELIC   ne porte son nom .........
2° Sa tombe n'est pas particulièrement entretenue. A t'il de la famille ??????  

                                           °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Je remercie beaucoup le Locmiquelicain ( ou) Locmiqueliquoi qui a permis de retrouver ce document.Il n'est pas complet mais ma petite connaissance en informatique m'a permis en une semaine d'éditer ce texte. Si bien sur, des personnes souhaitent avoir connaissance de documents , pas de probleme bien évidemment.  Merci beaucoup.
Je connais des personnes citées dans cette  histoire et à l'occasion je parlerai de ce Monsieur, pour en savoir encore un peu plus sur cet homme       
                                                  °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

bonsoir pourriez vous m envoyer les pages de l histoire du chamoine joseph marie danigo  merci mon adresse mimiperon@hotmail.fr

Dear friend:
   We are an electronic products wholesale .Our products are of high quality and low price. If you want to do business , we can offer you the most reasonable discount to make you get more profits. We are expecting for your business.
 
                    Please visit our website: salecina.com
 
                                Email:salecina@188.com
MSN:salecina@hotmail.com