Le petit train de BAUD-HENNEBONT/ RIANTEC/
PORT-LOUIS - 1902 / 1948


Le  petit train de BAUD à PORT-LOUIS a démarré sa déserte à partir de septembre 1902.     
Dès 1899, la loi permis de créer 3 lignes de chemins de fer dans le Morbihan .
Le " grand train" dessert  dans le Morbihan au départ de BAUD, Saint NICOLAS, LANGUIDIC, HENNEBONT,KERVIGNAC, MERLEVENEZ, RIANTEC et PORT-LOUIS  soit environ un total de 35 km de voies dite "large" car mesurant 1,435 mètre de large.
La fermeture de la ligne  PORT-LOUIS  --HENNEBONT se fera  en 1934   
 

 

  •  
Cette ligne de chemin de fer de la Compagnie  CM (Compagnie des chemins de fer d'intérêt local du Morbihan).  a été beaucoup utilisée pour le transport des matériaux des Forges de LOCHRIST.

Construction du Petit Train de PLOUAY
Le Grand train dessert  dans les années 1900 VANNES, PONTIVY, PLOERMEL et des villes de garnison : AURAY, PORT-LOUIS, QUIBERON, pour un total de 270 km de voies à écartement de 1,435 mètres, la voie dite "étroite"  est unique et de 1 mètre. 
A son apogée , 1921, le C.M. compte 400 km de voies. Celle de LORIENT-PLOUAY longue de 25 km sera mise en service le 28 septembre 1902.
La gare de départ de LORIENT était voisine de celle du PARIS-ORLEANS (P.O.) et située au fond d'une impasse perpendiculaire au cours de Chazelles (actuellement rue BLANQUI). La ligne de départ est parallèle à celle de NANTES à QUIMPER, qu'elle franchit à hauteur de la Villleneuve (Pont Chinois-Rue Mancel ) actuellement pour poursuivre son chemin. 
- vers LORIENT (correspondances avec le PARIS-ORLEANS).
- vers BAUD et LOCMIQUE (correspondances pour VANNES et LA ROCHE BERNARD et vers la Loire Inférieure 
- vers PONTIVY et PLOËRMEL 
- vers GOURIN 


 Lignes de chemins de fer dans le Morbihan


Le petit train et la guerre 39/45  
Les Allemands mettront à contribution  le chemin de fer ( ce qui reste en fonctionnement ) pour la construction de la Base sous-marine de KEROMAN , pour  la construction du mur de l'Atlantique et pour la base de Lan-Bihoué. IL fera l'objet de fréquents sabotages de la part des résistants. En 1943, le train quittait LORIENT avant la nuit, ne revenait que le lendemain matin , avec son contingent de travailleurs .Pendant la poche de LORIENT, la ligne fut coupée par la ligne de Kéruisseau ' entre QUEVEN et PONT-SCORFF . La paix revenue , le train participa à la reconstruction de la ville en transportant du matériel  et des personnels 
Le derenier train quittera PLOUAY pour LORIENT le 11 mars 1947 (pour les voyageurs) et le 25 aout 1948 pour  les matériaux