En 1935, le droit de passage entre Sainte Catherine et Kéroman est racheté à Mathurin  CORVEC  (passeur Gâvrais)et la Compagnie d'ARVOR dépose son bilan.

C'est alors que sous l'impulsion du Sous-Préfet de LORIENT naît une seconde Coopérative des Vedettes pour désservir PORT-LOUIS. La nouvelle Société en union avec celle de LOCMIQUELIC achète quelques bateaux à la Compagnie défaillante dont le KERBEL et le trafic continue.
En 1937, les deux conseils d'Administrations décident une fusion ; une seule Compagnie  gèrere les lignes.
Des constructions de nouveaux bateaux sont réalisés : VOLONTE; TENACITE; SOLIDARITE; VITALITE et FIDELITE.
Au moment ou la guerre arrive, la S.C.V. possède 12 navires. A la fin de la guerre, en 1945, il ne reste plus aucune vedette. Elles ont été toutes détruites ou coulées.
La direction de la Société, avec le concour de la DCAN, renfloue et fait réparer les vedettes coulées. La Société achète une vedette  "CONFIANCE" à SAINT MALO. 
En 1947, la reconstruction de LORIENT étant commencée, le trafic sur la rade prend une grande importance d'autant plus que le port de pêche connaît à cette époque une activité grandissante .
L'expension de la S.C.V. n'a cessé de croître jusqu'en 1970. 
Qui ne connaît les vedettes: ESPERANCE; RESISTANCE; FLORISSANTE; CHRISTIAN-MARIE; ROGER-COLETTE, ernest rospabe; MARC BOEDEC; ALBERT-EUGENE pour les avoir empruntées.
Par la suite, compte tenu de la régresssion des passagers sur la rade de LORIENT, la Société doitétendre son action et chercher de nouveaux débouchés, mais elle  traverse  des difficultés  et le 1er janvier 1977, le DEPARTEMENT rachète les vedettes, la S.C.V. demeurant la gérante de l'exploitation. 
Dans les années 1980, le plan de restructuration ( réduction des éffectifs et revision des lignes) a permis de remettre les finances à flot pour quelques années, mais en 1990, on se retrouve avec un déficit d'environ 600000 francs.
Un audit est demandé par le département à la Compagnie Morbihannaise de Navigation afin d'étudier lespossibilites touristiques qui purraient remmettre les finances en équilibre et adapter les strictures  pour gérer au mieux .

En mai 1991, la gestion des lignes intérieures de la rade est confiée à la Compagnie Morbihannaise de Navigation . Il est urgent d'agir pour améliorer les services transrade et metter en place des vedettes conçues pour le tourisme. 
A ce jour les vedettes sont gérées par la Compagnie des Transport de la Région Lorientaise (C.T.R.L.  Société créée en 1975)
 
En 1996 :Adhésion des communes de  Gâvres, Groix, et Port Louis.
Le 1er janvier 2000, le District devient la 
Communauté d'Agglomération du pays de LORIENT (CAP L'ORIENT)
La commune de Locmiquélic rejoint Cap l'Orient  en janvier 2002: intégration des liaisons maritimes de Pen-Mané et Sainte Catherine 
 
4 Septembre 2006: refonte du réseau Transport sur les communes de la Rive Gauche de Cap l’Orient : Gâvres, Locmiquélic, Port-Louis et Riantec.

2009 La vie du "Sainte-Catherine" n'est pas encore finie.
La vedette Sainte-Catherine devait finir sa carrière en fin de printemps. Son remplaçant était un navire de location du Chantier GAMELIN, de LA ROCHELLE. Mais solidarité oblige.., ce chantier a des difficultés financières et CAP L'ORIENT casse le contrat de location....Ca va aider GEMELIN...
Et notre chere Sainte Catherine risque de survivre jusque la construction d'un autre Transade