Passage d'un aérolithe dans le ciel de Riantec

( extrait du livre CAMILLE FLAMARION 1867 /1880 )

Le 22 mai 1869, à 9 heures 50 minutes du soir, à Lorient par un temps calme et très clair, Monsieur PERROY aperçut un bolide d’environ 10 minutes de diamètre (ou à peut prés un tiers de lune). Il apparut à environ 40 degrés au-dessus de l'horizon. Le météore s'est dirigé d'une vitesse uniforme vers le nord-est, en laissant après lui une traînée lumineuse de couleur bleuâtre et rouge sur les bords. Après trois à quatre secondes, il éclata environ à 30 degrés au-dessus de l'horizon, en crépitant et en jetant des étincelles. Peu après (quelques personnes disent deux à trois minutes), on entendit une détonation semblable à celle d'un coup de canon tiré d'une certaine distance, mais plus prolongée.

Puis, vers minuit et demi, une autre personne affirme encore avoir entendu une nouvelle détonation accompagnée d’une lueur vive dans le sud, ou du côté de l’île Groix..

Monsieur Bourdillon écrit de la même ville : « le 22 mai dernier, à 9 heures 50 minutes du soir, un bolide ayant l’apparence d’un globe flamboyant s’est fait voir dans le sud-ouest, à environ 40 degrés au dessus de l’horizon .Le météore s’est dirigé d’une vitesse uniforme vers le nord-est en laissant après lui une traînée lumineuse de couleur bleuâtre et rouge sur les bords.

Monsieur Arrondeau écrit à Vannes :

« Samedi dernier, 22. Mai courant, à 9 heures 45 minutes du soir environ, j'étais occupé à lire lorsqu'une détonation sourde, comme celle d'une mine éloignée, secoua fortement les fenêtres de l'appartement. Je prêtai l'oreille alors et j'entendis fort distinctement, pendant quelques secondes, un bruit sourd et prolongé comme le roulement d'un tonnerre lointain, ou mieux comme le bruit qui accompagne un tremblement de terre. Je sortis aussitôt; le ciel était pur et sans nuage; il n'y avait pas possibilité de croire à un coup de tonnerre. Je m'arrêtai à l'idée d'une explosion lointaine, mais formidable, comme celle de la poudrière de Lorient. » Le lendemain je m'empressai d'aller aux renseignements et j'appris que, à l'heure indiquée, un bolide de grande dimension avait été vu vers le nord-est. L'explosion a été entendue par beaucoup de personnes; quelques-unes, déjà endormies, ont été éveillées et ont cru a une secousse de tremblement de terre; celles qui étaient dehors ont été éblouies par une vive clarté qui les a fort effrayées.

Je regrette de n'avoir pu recueillir des renseignements précis et concordants ni sur l'aspect du météore, ni sur la marche qu'il a suivie, ni sur les phénomènes lumineux qui ont pu accompagner l'explosion; mais j'ai cru utile de constater, par mon observation personnelle, l'énergie de la commotion qui a fortement agité mes fenêtres, et le roulement lointain qui n'était sans doute que l'écho de la détonation produite dans les hautes régions de l'atmosphère…….

A Riantec, on la compare « à un coup de canon du plus fort calibre, et que, dans la mémoire locale, la clarté a été assez vive pour illuminer les villages environnants, de manière à faire croire à un incendie, on peut admettre que l'aérolithe a passé dans le voisinage de Port-Louis et de Lorient, ce qui, avec le lieu de la chute, détermine la direction du sud-ouest au nord-estdel’explosion. Les environs parurent embrasés par un fou bleu, blanc, rouge, violet. On peut rapprocher ces variations des deux fusées de différentes couleurs observées à la Trinité. Les mêmes apparences se sont produites à Caudan.

Ici se place une observation intéressante de l'instituteur de la Trinité, M. Miny, témoin oculaire du phénomène « Une seconde avant l'explosion, le bolide s'est divisé en deux fusées brillantes et de différentes couleurs, semblables à des feux d'artifice. Une des fusées a disparu vers le nord avant d'atteindre l'horizon; l'autre, continuant sa trainée lumineuse s'est dirigée vers l'est. » Cette observation parait avoir une grande importance. Il est difficile d'expliquer l'explosion autrement que par une rupture du bolide qui vola en éclats. D'après l'observation de la Trinité, on peut admettre que, au moment de l'explosion, l'aérolithe s'est brisé en deux fragments, dont l'un est allé tomber à Cléguérec, tandis que l'autre prenait sa direction sur l'est. Cette dernière partie de l'hypothèse concorderait avec l'observation de Belle-Isle,oùlemétéorea été vu se dirigeant vers le sud-est.

17 juin 1870

Vers le 17 juin 1870 à 6h 17 mn du matin écrit M. Narjot, lieutenant de vaisseau, à Lorient, me trouvant en rade de Lorient par 47°43' 40" lat. nord et 5°4 1 '45" long. Ouest, un bolide m'apparut dans le 11° degré sud- ouest du monde, à environ 25 à 30 degrés de hauteur. Ce météore lumineux affectait la forme d'une traînée verticale assez longue, s'évasant légèrement vers le haut».Le bas était blanc, très-légèrement jaunâtre, au dessus apparaissait une bande rose vif, et plus haut du vert émeraude vif aussi, diminuant d'éclat vers la partie la plus élevée et se perdant, sans terminaison bien définie , au contraire, du bas qui avait nettement la forme arrondie. La proportion des couleurs dans le sens vertical était à peu près ainsi le vert y compris la portion visible de la partie confuse quatre fois le rose dont le blanc n'était que le tiers (du rosé). Le ciel était parfaitement pur, et, malgré les torrents de lumière versés par le Soleil, le météore avait un éclat très-sensible. Il s'abaissait verticalement et rapidement sur l'horizon et il a disparu brusquement de mes yeux comme il était apparu. Autant que ma mémoire peut me servir, je crois pouvoir avancer que l'apparition, quelque rapide qu'elle ait été, a été légèrement successive, c'est-à-dire que le blanc est apparu le premier. La disparition n'a été accompagnée d'aucun bruit perceptible. »

Je considère comme ayant une grande exactitude l'heure d'apparition et ma position longitude et latitude, et comme très-approché le relèvement du vertical du phénomène et la hauteur à laquelle il s'est produit.

Je ne puis apprécier même approximativement la durée de l'apparition; mais je puis affirmer qu'elle a été suffisante pour que je puisse bien juger la forme et les couleurs.: traînée lumineuse de couleur bleuâtre et rouge sur les bords.
.......................................................................................................................................
Méduse de Locmiquelic (port Ste CATHERINE) Diamètre environ 80 cm. mai 2010





                            °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Locmiquelic  Vols en série : 18 mois de prison ferme 26 mai 2009

Triste jeunesse !!!
Magasins, bateaux, voitures, camping de Riantec... et même son propre employeur, le chantier naval Bernard de Locmiquélic, ont fait les frais des vols en série commis par un jeune Locmiquélicain de 28 ans. Pendant l'été 2008 avec son comparse, ils ont écumé les communes de Locmiquélic, Port-Louis et Riantec pour faire main basse sur du matériel de pêche et de navigation. Les deux hommes avaient à répondre, hier, de ces vols devant le tribunal de Lorient. La présidente s'est interrogée sur les motifs de ces vols. «Pourtant vous aviez un travail?», relève-t'elle. L’accusé ne lui cache pas avoir voulu se faire un complément de salaire. «Je n'avais pas assez pour vivre, j'avais des crédits...»
                                       °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Un crâne de trouvé dans les marais de PEN MANE le 31 janvier 2009 ; un corps sans tête de trouvé dans la scierie Périgault à Lanester; 2 boîtes de nuit ( Alexandra et Memphis) de fermées   

Prison avec sursis pour les deux jeunes Finistériens
Les deux hommes ont entraîné dans «les virées de vols» d'après la procureure-adjointe deux jeunes Finistériens dont un lycéen de 19 ans jusqu'alors inconnu de la justice. «J'étais venu passer le week-end du 14 juillet à Locmiquélic, je me suis laissé influencer...», observe le jeune homme. Comme son camarade finistérien, il a écopé de trois mois de prison avec sursis et devra effectuer 120 heures de travail d'intérêt général, «à titre d'avertissement». Quant aux 2 autres accusés, (absent à l'audience), ils ont été condamnés à deux ans de prison dont 18 mois ferme.         ( Le TELEGRAMME

                                           000000000
Un auteur vous propose son livre : LA SAVEUR DES MOTS 
Anne -Marie DESBIAUX vous propose un livre de poèmes dédié à toute les mamans.
Un hymne à l'amour. 
C'est son 2ème livres 
Prix : 15 euros 
Coordonnées pour l'achat:Anne-Marie DESBIAUX;11 rue Blanche 56680 PLOUHINEC Tel: 0297367019

Une Locmiquélicaine bloque le "TIRE-BOUCHON"
Le Tire-Bouchon est le petit train qui part d'Auray pour relier Quiberon.
Le 2 aout 2008 à 10 heures, une jeund femme de 22 ans demeurant à Locmiquelic, a raté le virage du passage à niveau bloquant ainsi le petit train pendant 1 heure 30 minutes. 

31 juillet 2009 La première projection du film Les Enfants de l'Atlantique aura lieu ce soir à partir de 20h30, dans la salle de l'Artimon, place de la mairie, à Locmiquélic. Ce film est le récit de l'aventure d'une jeune famille du pays de Lorient partie à bord du voilier Chintouna pendant 13 mois de navigation autour de l'Atlantique. Le périple a été, en partie,financé par la Mairie de Locmiquelic       (site :Coup de vent sur Chintouna) 

Nettoyage des rives par l'Association EQUI LIBRE
 Une cinquantaine d'adultes et d'enfants ont ramassés les détritus laissés par les marées et  par ???, entre LE NORMANDEZ et le chantier de Pen-Mané. 
Le maire de Locmiquelic est venu saluer le travail de ces bénévoles

 24 septembre 2009
LE CARGO SENTIMENTAL change de propriétaire et de Nom, il devient le "CARGO  RESTO" 
On était habitué à sa grande g...  à sa gouaille ......... et puis s'en va.
Une page qui se tourne  dans le Locmiquélic
Bonne chance au repreneur
.


LOCMIQUELIC  analyse son air:

voiture  de contrôle à PEN MANE
Voiture de controle de l'air à PEN MANE 17 novembre 2009 
Ce contrêle se fera jusqu'au 8 décembre 2009
A la demande de l'Association RADE ENVIRONNEMENT, nous avions obtenu de la ville de LORIENT l'analyse de l'air sur différents coins de la rade dont LOCMIQUELIC.
Locmiquelic subit directement les pollutions atmosphériques issues du déchargement des produits sortis des cargos amarrés au port de commerce de Lorient. Le vent étant souvent défavorable à notre commune.
La Chambre de Commerce de LORIENT détenteur du marché, a donc amélioré son système de pompage des produits céréaliers, souvent à l'origine des poussières, en émettant un brouillard sur les farines.
Il était fréquent qu'à Locmiquelic , on trouvait sa voiture jaune suite aux poussières du port
Ce n'est plus le cas aujourd'hui
L'Association avait aussi obtenu que le "tas de métaux divers et parfois dangeureux soit cerné par un mur. Cela a été fait aussi.
Reste le problème des eaux résiduelles. Lorqu'il pleut, l'eau tombe sur ces métaux et donc emporte avec elle des produits dangeureux.
Le bac de rétention et de récupération de ces eaux est obligatoire  et n'a pas été mis en place .
Afin d'analyser l'air de Locmiquelic , une voiture équipée de matériels de contrôles était stationnée hier au port de PEN MANE.
Nous aurons certainement les résultats prochainement
Compte tenu des mesures prises par le concessionnaire du port de commerce, normalement , les résultats seront bons, si ils sont communiqués.

Un gros rat à locmiquélic 
Mercredi 16 décembre 2009
                                Un beau rat dans la commune  
 

 
                                mardi 20 janvier 2009 
le rat a disparu, il était pourtant  beau. Toutefois on devine encore le rat' ô  

                                °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Ouest-France du 5 MARS 1963
Travailleurs de l'Etat C.G.T. Section des retraités de l'Arsenal
Le samedi 9 mars à 14h 30, réunion d'information, salle des fêtes de Locmiquélic pour les retraités et les veuves. Le trésoriers se tiendra à la disposition des camrarades pour le paiement de la cotisation 1963.
PS: si une personne a des renseignements sur la asso et la fin de son existence Merci.