Les monuments & Arts Locmiquelic et Riantec

 

Menhir au croisement de la rue du Gelin et du Normandez :

Le plus ancien monument archéologique est certainement la pierre située au niveau du croisement entre la rue du Gelin et celle du Normandez (datée, selon certains, de l'époque Gauloise). Certains la nomme: pierre du TRESTRE ou MEN-ER-RUN
Ce menhir était implanté initialement dans un lieu du cadastre PARK-EN'VERED

Cette pierre d’environ 1m de hauteur hors sol, et de 50cm de côté, possède un dessin en forme de cercle avec une croix en creux.

Des inscriptions, illisibles, sont écrites sur le plat. Cette pierre a été déplacée de son endroit originel pour permettre le tracé de la route actuelle.
Cette petite «stèle » n’est pas signalée ni entretenue par les autorités.


et de plus, on peut regretter la présence d'une bouche à incendie si proche
Le chanoîne DANIGO en parle et décrit que lors d'un perçement de voie, des ossements ont été trouvés et déposés dans l'ossuaire du cimetière. Ces ossements seraient la confirmation de l'emplacement d'un cimetière. 
Menhir de l'entrée de Locmiquélic (D781) :

Un seul "menhir" retient l'attention, cette pierre de 5m de haut aurait été remontée par les filets d'un pécheur, et enterrée à cette endroit sur une profondeur de 2m environ, seulement 3m sont visibles. Autrefois, à cet endroit était implanté le garage Simon. Les 3 autres petites pierres ne présentent pas d'intéret particulier.

 

Mégalithes de Riantec et Gâvres

A l’est de Riantec, entre la D33 et la D 781, dans un bois près de Kerven, un dolmen ruiné comprend une belle table et trois piliers.


 

A Gâvres, accessible en voiture à partir de Plouhinec (ou par bateau à partir de Port-Louis) au lieu dit le Polygone sur la D158 au nord-est du Goerem, se trouve un tumulus de terre presque intact .Malheureusement le lotissement de maisons est défavorable à sa présentation. Il s’agit d’un dolmen en équerre, avec un couloir de 9m, avec une porte réalisée par une grosse dalle séparant la chambre, longue de 17 m et séparée en quatre compartiments. Quelques piliers sont gravés, malheureusement dans une roche altérée ; une bonne lampe est indispensable.

Pierre Roland Giot (Aimer la Bretagne des Mégalithes)
 

   Maquette ex-voto : La Rade à Locmiquélic

  • Catégorie : Sculpture

  • Edifice de conservation : église

  • Matériaux : bois : polychrome

  • Structure : fonctions combinées

Description :

Ex-voto : voilier (maquette), la Rade, trois mâts armés. Coque : taillée dans la masse et évidée plus pièce rajoutées pour le safran ; noire sous la ligne de flottaison, blanche pour la ligne, noire puis blanche à nouveau au niveau de la batterie inférieure, reste noir ; deux ancres en bois à l'avant et à l'arrière. Armement : deux batteries, en tout, cinquante sabords. Pont : un pont, cabine de pilotage et cheminée vapeur, quatre embarcations (deux de part et d'autre du grand mât et deux petites de part et d'autre de la poupe) . Mâture : misaine avec deux hunes, trois vergues et un mât de charge ; grand mât avec deux hunes et trois vergues ; artimon avec une hune et deux vergues.

  • Auteur : Prado (sculpteur)

  • Siècle : 1er quart 20e siècle

  • Historique : Ouvre réalisée par M. Prado, à Locmiquélic, vers 1910.

  • Date protection : 1985/05/19 : classé au titre objet

  • Statut juridique : propriété de la commune

  • Type d'étude : liste objets classés MH

  • Référence : © Monuments historiques, 1994 (PM56000556)


      Chapelle de KERNER Riantec
       Calice  patène 
        Matériaux : Argent
        Description: fausse coupe 
        Dimensions: H: 30 cm; D:15,5 cm
    Inscription:poinçon du maître:B.R. séparés par un point, avec une hermine au                             dessous couronne au dessus ; Poiçon de Maître Benjamin Roysard , orfèvre à VANNES, PI  1769 (sur la base, la fausse coupe et la paterne) Poinçon : 9 couronné (sur la base, la fausse coupe et la paterne)
    Poinçon; tête masculine de face, avec les chiffres 8 et 4 en bas (sur la base, la fausse coupe et la paterne). Poinçon : cruche (fausse coupe)   

    Vierge  Pitié  RIANTEC
    Catégorie: sculpture 
    Conservation: Presbytère
    Matériaux; Bois taillé 
    Dimensions: Hauteur: 40 cm; Largeur:40 cm; Pofondeur:11 cm.
    Siècle: 15 ème
    Historique: provient de la chapelle de la VraiE-Croix; il avait été volé et a été restitué
    Date protection: 31 janvier 1967 
    Statut jurudique: propriété de la commune 
    Type d'étude: liste objets classé MH
    Copyright: monuments historiques 1994
    Référence:PM 56000963
     

     Vierge à l'enfant RIANTEC 
    Catégorie: peinture
    Edifice de conservation: chapelle de la Trinité
    Matériaux; toile (support) ; bois
    Structure: fonctions combinées
    Description: Ex-voto, toile et son cadre
    Dimensions: Hauteur:156 cm; Largeur: 151 cm.
    Etat:oeuvre restaurée
    Siècle: 18ème siècle
    Date protection: 31/01/1967; classé au titre objet
    Statut juridique: propriété de la commune
    Type d'étude : liste objet classé MH
    Copryright: momuments historiques 1994
    Référence: PM56000962
                                    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
    De nombreux vestiges attestent une occupation humaine du territoire de RIANTEC dès l'époque néolitique. Ils s'établissent à l'embouchure du BLAVET. Vient ensuite l'immigration bretonne et la christanisation chrétienne. La grande paroisse de RIANTEC, du doyenné de POUL-BELZ n'est mentionnée qu'en 1387. Elle comprend à l'origine les territoires de RIANTEC, PORT-LOUIS, LOCMIQUELIC et GAVRES.
    Sa population de paysan-pêcheurs s'est concentrée dans les villages de la côte. 
     

      Maquette : Le Saint Joseph à Lanester

catégorie : Sculpture

  • Edifice de conservation : chapelle Saint-Guenael

  • Matériaux : bois : peint

Description :

Maquette d'un trois mâts carré de guerre à navigation mixte, le saint-Joseph. Coque : taillée dans la masse et creusée à l'intérieur ; sous la ligne de flottaison, or, en noir au-dessus et en blanc au niveau de la batterie ; hélice rouge ; figure de proue représentant sans doute un ange ; au-dessus de la ligne de flottaison, chaînette faisant le tour du bateau et une rangée de hublots peints en blanc. Armement : une batterie de treize sabords de chaque côté, au total seize canons, or et affûts rouges ; une batterie de huit pièces sur le pont. Pont : rapporté, peint en rose avec une cheminée noire et or ; quatre ancres en bois (deux de chaque côté du gaillard avant) ; six embarcations (bleuet rose) suspendues. Mâture : trois vergues et deux hunes à chaque mât (mâts roses) ; un fanion (jaune et blanc) au mât d'artimon et trois fanions tricolores à la misaine, au grand mât et à la corne d'artimon.

  • Dimensions : H = 114, L = 168

  • Inscription : inscription

  • Précision inscription : Inscription : Saint-Joseph (poupe, lettres blanches sur fond or). Siècle : 4e quart 19e siècle

  • Historique : Selon la tradition orale, cette maquette fut donnée par les pêcheurs de Locmiquélic.

  • Date protection : 1981/01/21 : classé au titre objet

  • Statut juridique : propriété de la commune

  • Type d'étude : liste objets classés MH

  • Référence : © Monuments historiques, 1994 (PM56000440)
     

Eglise Saint-Michel de Locmiquélic

L'église Saint-Michel, construite en 1970, est l’œuvre de l'architecte Le Saint et de l'entreprise Magnier, des 4 chemins de Lanveur, en Ploemeur. Le vitrail, est l’œuvre du maître verrier De Vorsent.
La fontaine baptismale, conservée de l'ancienne église, est placée dans une petite chapelle, à l'Est de la nef. Un membre de notre famille a son nom sur la plaque d’édification de l’église, LE  ROUX Etienne 

                                           
Chapelle Notre Dame de QUELVEN et ex-voto
Selon les sérieuses recherches faites par Jean Yves LE LAN spécialiste de Généalogie et de recherches "marine", vers les années 1746, une frégate BRILLANT était en perdition et  dans l'équipage 23 marins de RIANTEC furent sauvés. Pour remercier d'avoir sauvé leur vie, ces marins demeurant le lieu-dit LOCMIQUELIC entreprirent de construire une maquette (ex-vôto) qui porte actuellement le nom de: Notre Dame d'ARMOR. (voir détails sur autres pages).

Calice Patene chapelle de KERNER Riantec   
Matière : argent
Description : fausse coupe
Dimensions: hauteur 30cm. ; diamètre :15,5 cm
Inscription: poinçon de maître; B.R. avec une hermine au dessous et une couronne au dessus. Poinçon: Benjamin Roysart, orfèvres à Vannes en 1784
Date de protection: 1961
Statut: propriété de la commune 
Référence: PM 56000963

Vierge PITIE Riantec 
Catégorie:sculpture
Lieu de protection:presbytaire
Matériaux:bois taillé
Dimensions; hauteur:40; profondeur: 11
Siècle : 15 ème
Historique: provient de la chapelle de la Vrai-Croix,  a été volée et restituée 
Date de protection: 1967
Propriété : commune 
Référence: PM56000963  

Superbe peinture d'un mur de maison à LOCMIQUELIC


Ce peintre a surement peint une partie de sa vie sur la mer
 

Tableau de PERNES : PEN-MANE